Jean-Pierre restera à jamais un modèle pour beaucoup de membres de notre association.
Avant tout, il a été un expert dans bien des domaines.

Réservé, Jean-Pierre se livrait peu.
Témoin de son temps, il a toujours trouvé des mérites à tous ceux qui le côtoyaient.
Jamais il ne vous aurait dévoilé vos qualités, il aurait craint de mettre à mal votre modestie.
Cependant il révélait subtilement et discrètement vos qualités à vos proches.
De même avec ces derniers, il argumentait voyant en vous les éléments qui font de vous quelqu’un de bien, si ce n’est exceptionnel.

Généreux, il ne comptait pas son temps pour les autres, et quand nous étions épuisés, il continuait à agir jusqu’au fin fond de la nuit.
Courageux, il avait dû être un marathonien dans une vie précédente tant il allait régulièrement au bout de ses limites.

Expert, ses talents de traiteur et de cuisinier nous étonnaient régulièrement.
Ses préparations et ses prestations étaient à la fois simples et réussies.
Jean-Pierre était également un collecteur de fonds émérite, trouvant toujours de nouveaux donateurs ou de nouveaux adhérents pour notre association.
Plus encore, notre ami Jean-Pierre était un inventeur, un décorateur et un bricoleur que bien d’autres ne seront jamais.
Qui n’a pas été surpris par les chars, qu’il avait su créer de trois fois rien, ne pourra imaginer l’excellence de cet homme.
Jean-Pierre était également un bâtisseur, il avait transformé sa maison en l’agrandissant de tous côtés.

L’orphelinat Akanisoa à Antsirabe et le foyer des handicapés du Namahora de Morondava ont eu bon nombre de visites de Jean-Pierre, et bien des travaux ont été conduits sur ces deux sites par Jean-Pierre lui-même.
Autant dire que la reconnaissance des uns est à la hauteur de la peine des autres.

Jean-Pierre a été reconnu et honoré par la commune de Roissy-en-Brie, en tant que citoyen d’honneur.
Notre ami, notre homme orchestre, nous manquera.
D’ailleurs, il nous manque déjà.

Toutes nos condoléances à sa famille et à ses amis.
L’association reconnaissante.


Cérémonie sans fleur ni couronne à l’église luthérienne de Pontault-Combault, 15 rue du Plessis, le vendredi 11 janvier à 14h45.
Jean-Pierre David