La Croissance en Dérive

(60 Ans de Récession)

Madagascar dispose de nombreux atouts : surfaces agricoles très importantes, richesse du sous-sol, potentiel touristique en sommeil compte tenu de la situation sur l’île…etc… Mais, paradoxalement, depuis 1960, le revenu par habitant de Madagascar a diminué de 45%. L’île rouge est l’un des pays les plus pauvres au monde.

Alors que Madagascar connaît une pauvreté endémique, l’île connaît, depuis 2021, une des pires famines de son histoire.

Jean-Michel Wachsberger nous rappelle que “cette famine est emblématique des difficultés anciennes de l’île, notamment dans les zones rurales. En juin 2021, le sud de Madagascar a été frappé par sa pire sécheresse depuis une quarantaine d’années, avec une absence de l’Etat sur le terrain. Les conséquences ont été terribles pour les populations locales et il y a plus d’un million de victimes. Les Nations Unies ont désigné cette famine comme étant la première “famine climatique”“.

Des cas de lèpre y sont régulièrement dépistés. Le niveau de pauvreté explose dans des proportions inimaginables du fait d’une population se déplaçant massivement vers Antananarivo, la capitale, qui accueille 6 fois plus de population que les infrastructures ne le permettent.

Catherine Fournet-Guerin ajoute “la société malgache est fondée sur une vision très hiérarchique, avec un système de castes. C’est une forme de société d’Ancien Régime, qui n’incite pas à l’investissement. La pauvreté est perçue par les élites comme une volonté divine. Les élites s’enrichissent grâce à leurs affaires et à la corruption. Le peuple ne compte pas. Ce qui règne, c’est la résignation. La société a toujours été ainsi et le sera toujours : voilà ce que pensent les élites. Cette domination sociale extrême se lit notamment dans le système de domesticité. Tout le monde a ses domestiques. On trouve notamment beaucoup de jeunes garçons et jeunes filles de ferme peu ou pas payés. Et puis également toute une élite indienne, à la tête des entreprises du pays“.

Face au chômage, au changement climatique, au “kere” (famine), aux conséquences des pandémies, à l’isolement de l’île, aux baisses de productions agricoles, à l’exclusion sociale, aux faibles moyens consacrés à l’éducation, l’essentiel de l’activité économique sur l’île prend la forme d’échanges informels, et de ce fait la criminalité augmente considérablement.

SOS Madagascar vous invite à écouter le podcast (58 mn) de France Culture dont est issu cet article.

  • Catherine Fournet-Guerin Géographe, professeure de géographie à Sorbonne Université, membre du laboratoire Médiations.
  • Jean-Michel Wachsberger Sociologue, maître de conférences en sociologie à l’université de Lille, spécialiste de Madagascar.
Publié le
Catégorisé comme Accueil

AKANISOA Avril 2024

Pour rappel : AKANISOA correspond à un orphelinat (jusqu’à 18 ans) et une école primaire d’Antsirabe. Cet article est issu du rapport envoyé par la Directrice (Madame Alisoa RAZAFINDRAKOTOARIVONY) .

Que s’est-il passé au 1er trimestre 2024?

Des belles vacances sur la côte Est de Madagascar !

Les 20 sourires des enfants de l’orphelinat, ainsi que le personnel enseignant du centre ont eu l’occasion de compenser les grandes vacances de l’année dernière en allant à Tamatave et Foulpointe, pour jouir des beaux paysages et de la mer, à la fin du mois de décembre et jusqu’au 5 janvier 2024. C’était la première fois que les enfants passaient les fêtes de fin d’année et du nouvel an en vacances, sur la plage. Nous avons visité la ville de Tamatave, le grand port, des musées et monuments….

Tout le monde a adoré ces vacances et a gagné beaucoup d’énergie pour entamer cette nouvelle année 2024. Et tout cela grâce à l’aide des amis et à la collecte de fonds de notre volontaire civique Sarah (un grand MERCI à tous ceux qui ont contribué).

Les activités au quotidien de l’orphelinat :

9 Janvier : reprise des cours. Tout le monde se réveille à 5H et fait une prière, ou un chant de louange, ou la lecture d’un verset. Après, chacun fait une petite tâche ménagère, prend son petit déjeuner, et part à l’école (7H). Les enfants rentrent à midi pour le déjeuner et reprennent l’école à 13H30.

Le soir, tout le monde se réunit à 18H pour une petite pause récréative de 30 mn. Après, chaque enfant finit ses devoirs ou révise ses leçons. Après le dîner, chaque journée se termine par un petit culte, comme le matin, et chaque enfant y participe.

Les activités parascolaires :

Tous les mercredis et samedis après-midi, les enfants pratiquent des activités parascolaires. Cours de musique ( guitare, piano, valiha, violon) ou entraînement de basket, ou encore chorale. Et chaque dimanche, après la messe, ils font “l’école du dimanche”.

Des enfants en bonne santé et épanouis !

Durant ces trois derniers mois, les enfants de l’orphelinat ont été en bonne santé, malgré les petites maladies passagères.

Des repas équilibrés, variés et sains sont donnés aux enfants pour assurer leur croissance et leur développement.

Le second trimestre de l’école primaire :

Les élèves ont terminé le second trimestre.

Chaque classe est dans le rythme du programme scolaire. Le résultat scolaire dans le PRESCO * est de 95% et, dans les classes primaires, de 80,33% ce trimestre. Ces trois derniers mois ont été marqués par la “journée des écoles” où nous avons fait participer les enfants dans l’entretien du jardin, et divers jeux

(*) L’éducation préscolaire, un cycle d’un an, concerne les enfants de la tranche d’âges 4-5 ans, à vocation d’éveil et d’ouverture aux activités socialisantes et éducatives. L’éducation préscolaire prépare l’enfant à l’éducation primaire. PRESCO est un référentiel d’évaluation Malgache pour mesurer les résultats des enfants.

Le personnel :

La valorisation des efforts de l’équipe pédagogique est très importante. une journée récréative a été organisée avant les vacances de Pâques pour l’équipe de l’école.

Les parents d’élèves :

La 2ème réunion des parents d’élèves s’est tenue le samedi 13 avril. L’objectif de ces réunions est de renforcer la coopération entre parents et école pour obtenir des résultats positifs dans l’éducation des enfants. Exemple : un partage sur le thème “Quel genre d’éducation dois-je donner à mes enfants ?”. Des précisions sur les disciplines enseignées et l’éthique de l’école ont été apportées par le responsable.

Nous avons terminé par la préparation de la fête de l’école pour la fin de l’année scolaire qui aura pour thème “l’environnement”.

A.G.R – Activités Génératrices de Revenus – L’agriculture et l’élevage au centre :

Manger sain et varié assure la santé des enfants.

Ces derniers mois, nous avons renforcé l’agriculture et l’élevage de poules pondeuses pour aller vers l’auto-consommation, mais surtout augmenter les sources de revenus du centre en prévision du départ de notre bailleur de fonds en 2026. L’association SOS Madagascar nous appuie dans ce projet de pérennisation des A.G.R.

PERSPECTIVES POUR 2024

  • Suite à une formation reçue par le personnel, l’aspect psychologique de l’éducation des enfants sera repensé,
  • Le résultat solaire global sera amélioré grâce à la séparation des classes multigrades et des enseignants suffisants,
  • Réhabilitation du terrain de basket et mise en place d’une aire de jeux pour les petits enfants,
  • Renouvellement de quelques éléments du bâtiment du centre (Matelas, armoires de rangement, frigo, TV, ustensiles de cuisine…),
  • Amélioration de l’élevage des poules pondeuses et du jardin potager pour augmenter les sources de revenus.

Depuis Toujours, l’association SOS MADAGASCAR et la Fondation LA CAUSE nous accompagnent très généreusement dans les projets de AKANISOA orphelinat et école. Nous tenons aujourd’hui à les remercier du fond du cœur. Leur implication et leur constance sont inestimables et nous sommes fiers de les compter parmi nos fidèles donateurs et collaborateurs.

Publié le
Catégorisé comme Accueil

2023/2024 – Gardez le cap !

Suite à l’assemblée générale du 2 mars, SOS Madagascar adresse à tous ses sympathisants un résumé du Rapport Moral 2023 et des Perspectives et Projets 2024.

Dans la continuité des années précédentes, l’assoc​iation a favorisé un développement humain, durable et sans assistanat à Madagascar. Elle a privilégié des projets axés sur l’éducation de qualité pour les enfants des cycles préscolaire et primaire ; ainsi que la formation professionnelle pour les personnes handicapées mentales en vue de leur intégration socioprofessionnelle, tout en impliquant les structures locales. Concrètement à Antsirabe, elle a ouvert des classes supplémentaires, permettant l’accueil de 187 élèves et un dédoublement de classe.  Enseignants et parents d’élèves ont pu bénéficier de formations introduisant de nouvelles techniques et des outils pédagogiques. Les conditions de vie de l’orphelinat n’ont pas été oubliées pour autant avec des aides spécifiques. À Morondava, les actions ont été plus orientées sur l’autonomie financière et donc sur des activités génératrices de revenus (AGR), avec entre autres des équipements matériels avec leur raccordement électrique.

L’association a multiplié les actions sur ces objectifs, en assurant le suivi des projets par des réunions périodiques et des échanges avec les partenaires institutionnels. La communication et la coordination des activités ont également été renforcées. L’année 2023 a démontré l’engagement et la vitalité de l’association ainsi que celle de ses partenaires en faveur des populations les plus vulnérables.

Akanisoa (à Antsirabe)
Centre des handicapés (à Morondava)

En 2024, l’association continuera de soutenir les infrastructures existantes et le développement des projets durables. Pour Akanisoa, elle compte créer une cantine scolaire en 2 ans et étendre l’accès à l’éducation. Elle apportera également un soutien technique pour développer des activités génératrices de revenus (AGR) et suivre le projet d’école. Au Centre de Namahora, elle s’engage à poursuivre la formation professionnelle des personnes handicapées mentales et à améliorer les activités de rééducation fonctionnelle et de cordonnerie. De plus, un chantier solidaire est envisagé pour construire une salle d’écoute. Enfin, l’association prévoit des manifestations locales et le développement de la vie associative, notamment en renforçant ses réseaux à Madagascar et en France.

Gardez le cap en agissant humanitairement avec nos représentants et nos partenaires.
Adhérez à nos actions et soutenez nos projets !

Fondation Bardon
Publié le
Catégorisé comme Accueil

Une année prolifique

La "Dream Team"
De gauche à droite : Alain, Aline, Philippe, Christiane, Marie-Cécile, Elizabeth, Lalanirina, Vincent, Perline et Annie à l’issue de la soirée du 14 octobre 2023.

Amin’izao fahatongavan’ny taombaovao izao, dia tianay ny maneho aminareo ny fankasitrahanay tanteraka ny fanohananareo nandritra ny taona 2023. Tanteraka soamantsara ireo fikasana rehetra noho ny finiavana sy fanampianareo : ny fanorenana trano fianarana, ny fitsaboana ara-pahasalamana ary ny fametrahana lamin’asa fihofanana.

Izany no tontosa dia noho ny fiaraha-miasa sy ny fahatokisanareo, koa fisaorana feno no atolotray noho izany.

Nifampitantana isika tamin’izany mba hitondra fanovàna mivaingana eo amin’ny fiainan’ny mponina malagasy.

Koa amin’izao taona vaovao izao dia mbola marisika tokoa izahay hanohy ny asa ho an’i Madagasikara. Amin’ny ity taona 2024 ity dia maro ny tetikasa goavana tianay ho tanterahina : hitarina ny lamin’asa eo amin’ny sehatry ny fampianarana ; atao izay hahazahoan’ny tsirairay rano an-tokatrano, ary ho tohizana ny ezaka mikasika ny fahasalamana.

Herikerika maha-tondradrano hono, ka ny fanampian’ny tsirairay no hazahoana voka-dehibe.

Misaotra ireo rehetra tamin’ny fandraisana andraikitra araka izay tandrify azy avy, dia ireo miasa maimaim-poana, ireo mpiara-miombon’antoka mavitrika, ary ireo malala-tanana be fitiavana.

Ny fanampianareo tsy tapaka no mandan’ny asanay, ary sambatra tokoa izahay manana anareo.

Alors que nous franchissons le seuil de la nouvelle année, nous tenons à vous exprimer notre plus profonde gratitude pour votre soutien inébranlable tout au long de l’année passée. En 2023, grâce à votre générosité et votre dévouement, SOS Madagascar a pu concrétiser des projets extraordinaires.

Nous avons œuvré main dans la main pour apporter des changements concrets dans les vies des communautés malgaches. Ensemble, nous avons construit des écoles, fourni des soins médicaux essentiels, et mis en place des programmes de formation professionnelle. Ces réalisations sont le fruit de votre confiance et de votre solidarité, et nous en sommes infiniment reconnaissants.

En cette nouvelle année, notre engagement envers Madagascar reste plus fort que jamais. En 2024, nous avons de grands projets en perspective. Nous envisageons d’étendre nos programmes éducatifs, d’améliorer l’accès à l’eau potable et de renforcer nos efforts dans le domaine de la santé. Nous croyons fermement que chaque petit geste compte et peut contribuer à créer un impact positif à grande échelle.

Nous tenons également à saluer tous ceux qui se sont impliqués dans notre association à quelque niveau que ce soit : nos bénévoles dévoués, nos partenaires engagés et nos donateurs généreux. Votre soutien continu est la pierre angulaire de notre action, et nous sommes honorés de pouvoir compter sur votre appui précieux.

Bonne Année 2024 ! Ensemble, continuons à bâtir un avenir meilleur pour Madagascar. Votre soutien fait la différence et donne de l’espoir à des milliers de vies.

Publié le
Catégorisé comme Accueil

Namahora – Journée internationale des personnes handicapées – 2023

Comme chaque année, le centre de Namahora à Morondava a célébré la journée internationale des personnes handicapées le 3 décembre dernier. Cette journée a réuni à Morondava près de 300 personnes (handicapées et leur famille) tandis que, plus au sud, à Mahabo, une fête d’envergure plus modeste s’est tenue en présence des autorités du village. (Les images ci-dessous peuvent être visualisées en plein écran sur un simple clic.)

Impossible d’organiser une telle fête à Madagascar sans une bénédiction…

Poursuivie d’un repas traditionnel de fête préparé par certains résidents du centre à base de viande et de riz.

Et pour finir diverses animations par les bénéficiaires du centre eux-même.

En cette occasion, chacun avait mis sa plus belle tenue très colorée.

Publié le
Catégorisé comme Accueil

AKANISOA : La solidarité de tous au service de la réussite du projet éducatif !

Le projet AKANISOA, initié fin 2022, a mobilisé l’équipe projet toute l’année 2023. Ce projet repose sur l’implication des enseignants, des parents et la direction de l’école. Après la formation des enseignants, c’est au tour des parents : une formation à la parentalité pour les parents d’élèves. Le nombre de parents mobilisés et l’attention décelable dans les regards attestent de l’intérêt pour le sujet.

Un autre ingrédient est nécessaire pour assurer la pérennité financière du projet en cours de développement. Il s’agit des activités génératrices de revenus (AGR) qui reposent sur la vente de cultures potagères et d’œufs.

Ces AGR se portent bien ! les poules pondent :

Et les plantes poussent :

Fondation Bardon
Publié le
Catégorisé comme Accueil