VOEUX 2023

Ramatoa Filoha sy ireo mpiara miasa aminy ao aminy Fikambanana SOS MADAGASCAR dia faly Miarahaba anareo tratry ny taona 2023. Mirary ny Soa sy ny Tsara indrindra ho anareo.

La Présidente de l’Association SOS MADAGASCAR et son Equipe vous présentent leurs Meilleurs Voeux et vous souhaitent une très belle année 2023.

Orphelinat d’Akanisoa
Foyer de Namahora

Ny Fikambanantsika dia manohy  ny asany atrany. “Ny Taon-trano hono tsy vitany irery” koa mangataka ny fanampianareo sy ny fanoanareo izahay.

L’Association continue ses activités, mais seule, elle ne pourrait aller loin. L’Association a besoin de vous, de votre soutien et de votre savoir-faire.

Manasa ary manantena ny fahatongavanareo  anatrika ny ASSEMBLEE GENERALE ny 18 Mars 2023. Ny andinindihany dia ho ampitaina aminareo aminy manaraka.

Notre ASSEMBLEE GENERALE se tiendra le 18 Mars 2023 . Nous sollicitons vivement votre présence. On compte sur vous! Les détails vous seront communiqués ultérieurement.

Samia tafita soa amin’izay kasainy.

Que cette nouvelle année apporte à chacun l’accomplissement de ses rêves.

Publié le
Catégorisé comme Accueil

Une belle reconnaissance de notre action

Cette année encore, SOS Madagascar est lauréate du PRAOSIM (2022) pour son action envers les enfants vulnérables : accroître leur accès à l’éducation, filles comme garçons, et péréniser leur scolarité.

Publié le
Catégorisé comme Accueil

AKANISOA – DERNIER TRIMESTRE 2022

Akanisoa Orphelinat

Le Centre Akanisoa compte 21 bénéficiaires. Tous les enfants ont terminé l’année scolaire 2021-2022 et entament la nouvelle rentrée 2022-2023. Le résultat est satisfaisant car 14 enfants, parmi les 15 qui vont à l’école primaire, ont eu de bonnes notes. Deux jeunes continuent les études universitaires (M1 en BTP et L3 en paramédicaux) et un autre est en formation coupe et couture.

Les bénéficiaires de l’orphelinat.

Les enfants participent aux activités du centre: jardinage, agriculture, couture, crochet, sport …

5 enfants prennent des cours de musique : guitare, percussion, piano, valiha, violon…

Hary, pratique le VALIHA « instrument Malagasy ».

Ecole primaire Akanisoa

L’année scolaire 2021-2022 s’est terminée le 17 Juin dernier. Le résultat est aussi satisfaisant car 87% des 140 élèves passent en classe supérieure. 17 élèves ont passé l’examen CEPE pour rentrer au collège, et ils ont tous réussi.

Pour cette nouvelle année scolaire, nous avons accueilli 180 élèves. L’effectif a augmenté de 28% par rapport à l’année dernière. Nous avons recruté 2 nouvelles personnes: l’un, responsable pédagogique, se chargera d’une classe multigrade après la construction de la nouvelle classe ; l’autre est responsable de la classe maternelle.

Les frais de scolarité sont moitié moins importants que les frais des autres écoles du quartier, ce qui encourage les familles très modestes à scolariser leurs enfants.

La rentrée scolaire 2022-2023.

L’agriculture et l’élevage

Pour favoriser l’autofinancement, le centre Akanisoa continue l’élevage de poules pondeuses (120 têtes), et 3 vaches. Nous cultivons aussi des légumes et légumineuses pour consommer en interne. L’excédent est destiné à la vente.

Elevage et maraîchage: poules pondeuses et tomates.

Publié le
Catégorisé comme Accueil

Journée internationale des personnes handicapées du Centre de Namahora le 3 décembre 2022

Depuis 1992, la Journée internationale des personnes handicapées est célébrée chaque année le 3 décembre à travers le monde. Elle vise à promouvoir les droits et le bien-être des personnes handicapées dans toutes les sphères de la société et du développement, et à accroître la sensibilisation à leur situation particulière dans tous les aspects de la vie politique, sociale, économique et culturelle.

C’est dans ce cadre que Sœur Adeline, qui dirige le foyer de Namahora, a rédigé l’article ci-dessous (extraits) :

  1. Présentation du Centre de Namahora 

Le Centre de Namahora est situé dans la région du Menabe (692 000 habitants), sur la côte sud-ouest de Madagascar.

Le Centre de Namahora, dénommé L’Ankany Varavarana Tsaraendrika , fut ouvert en 1989 et a mis en place un service d’appareillage et de rééducation au service des personnes handicapées physiques.

Dès 1991, la congrégation des Sœurs de Jeanne Delanoue s’est impliquée dans la gestion et le développement du centre de Namahora.

C’est ainsi que depuis 1995 des personnes handicapées en situation de handicap mental ont été accueillies.

  1. Objectifs et activités du Centre de Namahora :

Le Centre de Namahora occupe une place primordiale dans l’accompagnement des personnes handicapées et leurs familles dans la région du Menabe.

En effet, c’est le seul Centre qui propose un accompagnement spécifique pour les personnes en situation de handicap.

Son action s’étend sur 180 km environ autour de Morondava (Belo-sur-Tsiribihina, Mahabo, Malaimbandy et Belo sur mer). 

  1. Objectifs principaux caractérisant l’activité du Centre dans les domaines de la santé, l’éducation et la formation professionnelle, et l’insertion par le travail des personnes handicapées.
  • Les activités sont les suivantes :

– Centre d’appareillage et de rééducation fonctionnelle (soins de kinésithérapie)

– Ecole pour des enfants en situation de handicap mental 

– Centre de formation technique aux métiers de l’élevage et des cultures potagères pour des personnes handicapées mentales 

– ateliers professionnels pour personnes handicapées (fabrication de chaussures orthopédiques, broderie, cuisine, informatique, cultures potagères, élevages porcins et volailles 

-manifestations et activités sportives 

  • Les bénéficiaires :

Les personnes handicapées physiques : 30 à 40 personnes par jour reçoivent des soins avec l’aide de kinésithérapeutes notamment sur le site de Namahora et de Mahabo.

Des pathologies diverses sont traitées à savoir hémiplégie, poliomyélite, infirmité motrice, AVC…

Les personnes handicapées mentales : 32 enfants, adolescents et adultes sont accueillis et encadrés par une équipe éducative au sein de l’école et du Centre de formation professionnelle technique aux métiers de l’élevage et des cultures potagères.

  1. Organisation journée internationale au Centre de Namahora le 3 décembre 2022

Cette manifestation vise à sensibiliser la communauté, les autorités locales, les familles au handicap et à valoriser les réalisations et compétences des personnes en situation de handicap.

300 personnes sont attendues.

L’association Sos Madagascar qui soutient activement le Centre de Namahora depuis 1993 apportera également sa contribution pour l’organisation de la journée internationale des personnes handicapées.

Publié le
Catégorisé comme Accueil

C’EST QUOI LA SOLIDARITE INTERNATIONALE ?

La solidarité renvoie à des valeurs d’entraide, de partage. La solidarité commence dans la famille, le groupe, puis elle s’élargit et peut traverser les frontières. Elle devient alors solidarité internationale.

La solidarité internationale peut prendre différentes formes :

  • Les programmes d’urgence humanitaire, 
  • Les projets caritatifs qui s’inscrivent dans une logique d’assistance et de dons, 
  • Les projets de développement. C’est la forme la plus aboutie des projets de solidarité internationale.

L’objectif final recherché est l’autonomie des bénéficiaires sur le long terme.

C’est dans cette logique que l’association SOS MADAGASCAR s’est engagée depuis 2020.

Cette démarche s’est appuyée sur un partenariat de confiance avec Madagascar depuis 1991, la connaissance du terrain des adhérents originaires de Madagascar et des visites sur sites de plusieurs adhérents.

Ce partenariat a évolué.

L’association SOS MADAGASCAR a souhaité dépasser les relations de dépendance et d’assistanat existantes entre l’association et les bénéficiaires.

Une équipe projets s’est créée et s’est formée à la méthodologie de projets en matière de solidarité internationale.

Les projets mis en place reposent sur 3 principes essentiels :

  • Améliorer les conditions de vie des partenaires en cohérence avec les objectifs de développement durable (ODD),
  • Définir conjointement avec le partenaire local, l’action de développement et la répartition des rôles entre l’association et le partenaire local,
  • Veiller à la pérennité des réalisations.

L’association s’assure de la viabilité globale du projet. Elle accompagne en se basant sur une méthodologie de projet permettant de s’assurer de la réalisation du projet à toutes les étapes clés (étude de besoin, suivi et évaluation).

SOS MADAGASCAR, en s’appuyant sur cette démarche, recherche alors des partenaires financiers.

Jusqu’à ce jour, les ODD des projets mis en œuvre ont favorisé l’accès à l’éducation et à un travail décent pour les populations vulnérables

Publié le
Catégorisé comme Accueil