Accueil » Foyer » Namahora 2012 32

A chaque saison cyclonique, le district de Morondava n’est jamais épargné. Cette année, c'est «Chanda» qui a touché le centre ville de Morondava. Morondava est toujours victime de catastrophes naturelles comme les cyclones ou les inondations. Diverses infrastructures comme les écoles, les centres de santé et les bâtiments publics ont été détruites et la ville a été inondée d’eaux vu la gravité de l’érosion marine qui menace la côte de Morondava.
Compte-tenu des travaux réalisés l'an dernier par les jeunes d'Aubervilliers, il était indispensable de réaliser déjà un premier état des lieu. Merci à Christine V., une sympathisante, d'avoir réalisé pour nous un premier bilan.