CR Réunion 26 Nov 22 (extrait)

La réunion a lieu à 14h30 au siège social de l’association, en présentiel et par visio-conférence.

9 personnes étaient présentes et 8 personnes excusées

I – Vie associative

  1. Compte rendu de la fête du 08/10/2022 

Points positifs :

  • Accueil, convivialité de l’association
  • Restitution de l’action de SOS MADAGASCAR
  • Qualité du repas et du service
  • Ambiance chaleureuse et complémentarité DJ et animateur
  • Propension forte de nouveaux invités
  • Résultat financier de l’évènement intéressant.

Points d’amélioration :

  • Organisation des plans de table
  • Annonce des produits à acheter (Sambos, boissons…)
  • Demande d’aide complémentaire pour le transport et le rangement du matériel à la fin de la soirée.
  1. Adhérents 

6 nouveaux adhérents dont Hajalalah

42 adhérents au jour de la réunion

  1. Bulletin de solidarité (ou d’adhésion)

Un nouveau projet de bulletin prendra en compte les dernières observations.

  1. Assemblée générale

La date de la prochaine assemblée générale est le 18 mars 2023 à la salle paroissiale (rue du Plessis) de Pontault-Combault.

  1. Brocante solidaire pour SOS MADAGASCAR

Cette brocante sera organisée fin avril 2023. Faisant suite à la demande de Marie-Cécile, il est rappelé que les adhérents peuvent proposer des objets à la vente.

Marie-Cécile et Alain ont offert à l’association un « calicot » qui sera utilisé à cette occasion.

II – Site internet et réseaux sociaux

  1. David a rejoint l’association dans le cadre d’une Convention de stage sur la période du 31/10 au 14/12/2022. Il nous apporte ses compétences pour assurer la visibilité de l’association sur les réseaux sociaux Instagram et Tik Tok.
  1. Site internet 

2 nouvelles publications ont été diffusées :

  • Journée internationale des personnes handicapées à Morondava
  • C’est quoi la solidarité internationale

Les adhérents sont invités à proposer des thèmes d’articles et à consulter le site de SOS MADAGASCAR.

III – Informations sur Akanisoa et Namahora

A – Akanisoa

a.1) Orphelinat

  • 21 bénéficiaires
  • 14 des 15 enfants ont obtenu de bonnes notes
  • 3 jeunes poursuivent des études supérieures (bâtiment et travaux publics, paramédical et couture)
  • Mise en place d’une nouvelle activité dans le domaine de la musique

a.2) Ecole primaire

  • 87% des élèves de l’année 2021/2022 sont passés dans les niveaux supérieurs pour la rentrée 2022/2023
  • Réussite totale des 17 élèves inscrits au CEPE et passage au collège
  • Pour la rentrée 2022/2023 :
    • Augmentation de 28% de l’effectif
    • Recrutement d’enseignant

B – Namahora

b.1) Ecole spécialisée

  • 10 enfants de 5 à 12 ans

b.2) Centre de formation professionnelle pour personnes handicapées mentales

  • 22 personnes handicapées de 13 ans à 52 ans
  • L’équipe :
    • 1 moniteur
    • 1 gardien
    • 2 aides moniteurs (anciens élèves)
    • 2 temps partiels (Mme Noro et Mme Pierrette)

b.3) Rééducation fonctionnelle

  • Réaménagement d’une nouvelle salle
  • Recrutement d’un kiné et aide kiné dont les salaires ont été payés pour 2 mois par le diocèse

b.4) Situation actuelle

La situation actuelle du Centre de Namahora appelle les observations suivantes :

  • Nécessité d’obtenir des informations complètes pour la Centre de formation professionnelle pour les personnes handicapées mentales afin de rendre compte aux bailleurs de fonds de la gestion de ce projet
  • Respect des engagements mutuels de l’association et de Centre de Namahora dans la mise en œuvre du projet permettant l’accès aux métiers de l’élevage et des cultures potagères pour les personnes handicapées mentales
  • Rappel auprès de la Congrégation des Sœurs de Jeanne Delanoue de la Convention de partenariat existante entre SOS MADAGASCAR et le Centre de Namahora pour le projet PRAOSIM

IV – Projets en cours (Centre Akanisoa/Antsirabe)

Pour mémoire, il s’agit de favoriser l’accessibilité des enfants vulnérables à l’éducation, d’améliorer la qualité de l’enseignement et d’assurer un financement pérenne de l’école primaire.

2 projets ont été déposés auprès du PRAOSIM et de l’Agence des Micro Projets.

Des cofinancements ont été également sollicités auprès de certaines fondations.

D’autres recherches de cofinancements sont en cours.

V – Point sur la trésorerie

La trésorerie actuelle permet de faire face à nos engagements..

La trésorerie disponible tient compte d’un don exceptionnel de 20.000€ accordé en octobre dernier par « Praticiens Exerçant Clinique Sainte-Anne ».

Si l’on fait abstraction de ce don exceptionnel, il est noté que, par rapport au budget prévisionnel 2022 :

  • Les adhésions encaissées sont supérieures aux prévisions,
  • Les dons reçus sont supérieurs,
  • Les recettes de la soirée sont en ligne avec le budget,
  • Les ventes de marchandises (artisanat) sont légèrement supérieures au budget.
  • Pour le projet de Namahora (Centre de formation professionnelle pour les personnes handicapées mentales) 87 % du budget prévu a été dépensé,
  • Le solde du don de la paroisse Rosthal a été versé pour une aide contre la famine au Sud Madagascar, comme prévu au budget.

VI – Divers

La prochaine réunion aura lieu en février 2023.

L’ordre du jour étant épuisé, la réunion se termine à 16h30.

CR Réunion adhérents -24 sept 2022 (extrait)

La réunion a lieu à 15h au siège social de l’association, en présentiel et par visio-conférence :

14 personnes présentes.

6 personnes excusées.

Ordre du jour

  1. Vie associative
  2. Calendrier des prochaines réunions
  3. Soirée du 8 octobre
  4. Situation des Centres de Namahora et Akanisoa
  5. Nouveau projet
  6. Vie du site internet
  7. Recherche de nouveaux adhérents
  8. Point sur la trésorerie

La Psdte demande que soit inscrit sur le PV de la réunion que d’autres personnes volontaires soient formées au maniement de WhatsApp, Teams, Zoom pour pouvoir assurer les visio-conférences en l’absence des spécialistes. Il est envisagé de faire une petite formation au retour de Madagascar début 2023.

1-Vie associative

Compte rendu du forum des associations du 3 Septembre :

SOS Madagascar a été très visible ;

Parution d’un article dans le Roissy Mag de septembre.

Vente d’objets artisanaux malgaches.

2-Calendrier des prochaines réunions

Le 15/10 à 14h30 – Réunion de bureau pour faire le point sur la fête.

Le 26/11 à 14h30 – Pour tous les adhérents en visio-conférence et présentiel.

Les 11 ou 18 mars 2023 AG à la salle paroissiale (rue du Plessis) de Pontault-Combault.

3-Soirée du 8 octobre

  • Convention avec l’autorisation de débit de boissons temporaire,
  • Visibilité de la fête sur les panneaux lumineux de Roissy-en-Brie à compter du 24/09.
  • Parution d’articles le 26/09 dans La République de Seine-et-Marne et le 30/09 dans Le Pays Briard.
  • Détails de la préparation de la fête et répartition des tâches.

4- Situation des Centres de Namahora et Akanisoa

4.1. Namahora

  • Sœur Adeline remplace sœur Lydia à la direction du Centre des personnes handicapées de Namahora à Morondava.
  • Au Centre de formation professionnelle pour les personnes handicapées mentales, à la rentrée 2022/2023, il y a 17 personnes nouvelles. Les personnes accueillies lors de la rentrée 2021/2022 reprendront les apprentissages en octobre 2023.
  • Actuellement il y a 42 porcelets, ce qui augmente les frais de gestion (nourriture et frais vétérinaires).
  • Un nouveau moniteur a été embauché et formé par Sœur Adeline.
  • L’équipe Projets va poursuivre son accompagnement auprès du Centre de Namahora notamment pour la réalisation des objectifs concernant la formation professionnelle et le suivi des personnes handicapées mentales. Il s’agit d’aider le référent local du projet à proposer des solutions adaptées à son environnement dans une démarche d’amélioration continue.
  • Elisabeth et Philippe doivent rencontrer la responsable de la Congrégation des Sœurs de Jeanne Delanoue qui est Malgache, à Saumur.

4.2. Akanisoa

Le nombre d’écoliers est passé de 140 à 173 à la rentrée de septembre.

Accueil : 29 enfants en maternelle et 31 enfants en préCP. Beaucoup de demandes d’inscription. Les frais d’écolage pour 5 enfants ont été pris en charge par l’école.

5 – Nouveau projet

Ce projet concerne le Centre Akanisoa et vise 3 objectifs :

  • Augmentation de l’accueil des enfants vulnérables issus de familles défavorisées.
  • Augmentation de la qualité de l’enseignement via la formation des enseignants, la formation de 15 parents d’élèves appartenant à l’association des parents d’élèves, la création d’un accueil préscolaire et le dédoublement des classes multigrades.
  • Développement des activités génératrices de revenus (cultures potagères et vente d’œufs) afin de pérenniser la situation financière.

Ce projet a été déposé auprès du FORIM (PRAOSIM) et de la Guilde européenne du Raid (Agence des Micro Projets), et des dossiers de cofinancement ont également été présentés à des Fondations.

6 – Vie du site internet

La mise à jour du site est assurée sur le plan technique.

Des démarches ont été entreprises pour améliorer la visibilité de l’association sur les réseaux sociaux, notamment auprès des écoles supérieures et sur un site de recherche de bénévoles.

7 – Recherche de nouveaux adhérents

Plusieurs propositions ont été émises :

  • Chaque adhérent ou sympathisant pourrait solliciter son réseau.
  • Des adhésions de soutien à Madagascar pourraient également être réalisées.

Il est également souligné que le nombre d’adhérents est important pour la vie associative et la crédibilité de SOS MADAGASCAR auprès des bailleurs de fonds.

8 – Point sur la trésorerie

A noter qu’une partie de la trésorerie disponible est bloquée pour le projet de rééducation fonctionnelle de Namahora, et il reste encore à régler environ 350€ au titre du projet Centre de formation professionnelle pour les personnes handicapées mentales de Namahora (5% de dépôt de garantie du chantier).

L’ordre du jour étant épuisé, la réunion se termine à 18h30.

CR réunion adhérents du 7 Mai 2022

La réunion a lieu à 14h30 au siège social de l’association, en présentiel, et en visioconférence.

9 Personnes présentes,10 personnes excusées.

Ordre du jour

  1. Situation générale à Madagascar,
  2. Etat général de l’avancement des projets,
  3. Vie du site internet,
  4. Vie associative,
  5. Point de trésorerie,
  6. Divers.
  1. Situation générale à Madagascar

(d’après la lettre du Père Pedro du 11/02/2022)

« La situation à Madagascar est catastrophique ; la très grande sécheresse qui sévit dans le sud de l’île a généré une crise alimentaire. La banque mondiale envisage d’apporter 100 millions de dollars pour financer des activités génératrices de revenus. Mais il est à noter que l’extrême pauvreté entraîne beaucoup de vols et de l’insécurité notamment dans les régions de Fort Dauphin et Tuléar.

Les nombreux cyclones qui se sont abattus sur l’île ont fait plusieurs dizaines de morts, détruisant de nombreuses habitations et de nombreuses cultures.

Le gouvernement a rouvert les frontières. Malgré les échecs quant à la lutte contre le paupérisme, il est urgent de se mobiliser et de persévérer. Les nombreux cyclones qui se sont abattus sur l’île ont fait plusieurs dizaines de morts, détruis de nombreuses habitations et de nombreuses cultures. »

2. Etat de l’avancement des projets

2.1. NAMAHORA

a) Centre de formation professionnelle des personnes handicapées mentales aux métiers de l’élevage et des cultures potagères

  • En raison de la situation sanitaire et de l’accroissement de la pauvreté des familles, 7 femmes bénéficiaires n’ont pu rentrer dans le dispositif d’insertion faute d’insuffisance de ressources pour les indemniser.
  • Nouveau moniteur depuis mars 2022 (beaucoup de turn-over depuis août 2021) Proposition à Sœur Adeline de se rapprocher du réseau FERT (regroupement d’agriculteurs locaux qui ont permis la création de collèges agricoles).
  • 2ème tranche des travaux en cours :
    • Construction d’un puits avec château d’eau, et pompe activée avec des panneaux solaires. Justine a négocié. Bravo Justine.
    • Bloc sanitaire (douche /latrine)
    • Clôture autour de la ferme de 3 mètres financée par le Diocèse pour lutter contre l’insécurité
    • Raccordement électrique du broyeur : une solution alternative sera étudiée par l’équipe projets dans l’objectif d’augmenter l’autonomie du Centre sur le plan énergétique
  • Mission d’évaluation par Justine notre Vice-Présidente du 5 au 12 mai (réception finale des travaux, formation des personnes handicapées mentales, …)
  • Rapport final pour les financeurs à remettre avant le 1er juin, un pré-rapport final ayant été rendu le 15 avril

Ces projets doivent être générateurs de revenus. Il y a 2 cycles de production potagère et cochons, poulets malgaches et atelier craies.

b) Projet atelier cordonnerie

  • Rééquipement en matériel
  • En attente de réponse de l’ADEPT

2.2. AKANISOA

  • Le projet orphelinat a été reconnu par la QUAPEM (Qualité de l’Accueil en Protection de l’Enfance à Madagascar), ce qui a permis de :
    • Développer la formation pour la directrice, éducatrice…
    • Construire un puits
    • Mettre en place des activités génératrices de revenus
  • Projet de construction de 2 classes :
    • Etude des devis en cours auprès de 2 entreprises.
      • Il a été décidé de ne pas retenir ces 2 premières propositions en raison des coûts trop élevés d’une part et de raisons techniques d’autre part.
      • L’équipe Projets en collaboration avec la directrice du Centre relance la recherche d’autres entreprises.

2.3. PROJETS DU SUD

a) Projet de construction de puits avec FITEA.

Il a été abandonné en raison essentiellement d’un conflit d’intérêt entre le porteur de projet et son entreprise.

Pour info : les puits creusés dans le sud en 2008 étaient sous la supervision de Justine et Andry.

b). Ambovombe

Utilisation du don de la paroisse Roostal en Allemagne :

1er don de 1.000€ dont 500€ pour la nourriture et 500€ pour l’achat de semences.

2ème don de 500€ : il sera utilisé après échange entre Justine et la Communauté concernée. Justine peut-elle faire le point sur cette convention avec les gens du sud ?

3. Evolution du site internet

Vincent D. intervient notamment sur le plan technique (optimisation du moteur de recherche, référencement Google, galerie de photos…) et Marie-Cécile M. est chargée de la communication sur site internet (publication d’articles afin de permettre de promouvoir et développer les actions de l’association).

Sur la question « faut-il citer les noms des présidents ? » : une majorité de NON.

Il faut intégrer les identités des sympathisants (Faniry, Alisoa…)

Il faut faire le ménage dans le carnet d’adresse.

Proposition d’une chaîne via la messagerie : chaque adhérent peut relayer à ses connaissances un mél les invitant à aller sur le site, à adhérer à l’association et à continuer la diffusion, à leur tour, du message via leur carnet d’adresses.

Pour augmenter le nombre d’adhérents : avoir un site sur Facebook, être présents sur les réseaux sociaux (Tiktok, Instagram…) Dans ce but, chercher des jeunes, dans le cadre d’un stage par exemple (école de commerce) ou Linkedin dans le cadre du bénévolat pour s’en occuper.

4. Vie associative

a) Calendrier des dates à retenir :

  • 09/07 prochaine réunion en présentiel ou en visioconférence chez Lala précédé d’un repas BBQ.
  • 03/09 forum des associations à la grande halle de Roissy de 10h à 18 h.
  • 24/09 préparation des sambos chez Lala en vue de la soirée de l’association.
  • 08/10 soirée festive et thématique dans la salle communale du Relais de Sources à Roissy-en-Brie. Parlez-en à vos amis.

b) Recherche de nouveaux adhérents :

Aller à la rencontre des gens à l’occasion du Forum des associations.

Une réflexion a été entamée en s’appuyant sur les adhérents et leurs réseaux afin de susciter de nouvelles adhésions.

Refaire le flyer pour présenter l’association.

5. Point trésorerie

  • La trésorerie au jour de la réunion est positive de 18.896,31€, sachant que les projets en cours sont le Centre de formation professionnelle pour les personnes handicapées mentales, l’atelier de rééducation fonctionnelle de Morondava, ainsi qu’une aide pour le sud de Madagascar.
  • Nouvelle disposition fiscale pour toutes les associations qui doivent déclarer le montant des dons reçus et le nombre de certificats fiscaux émis à compter du 1er janvier 2021. La déclaration a été faite pour l’année 2021.
  • Point sur les adhésions 2022. Si ce n’est pas encore fait, pensez à renouveler votre adhésion.

6. Divers

Remerciements à l’équipe projets : Elisabeth, Yvonne, Philippe, Sylvain, et à l’équipe communication : Marie-Cécile et Vincent.

Fin de la réunion : 18h30

Ménage de printemps

Quelques photos du ménage de printemps réalisé par les enfants sur le terrain de l’école et de l’orphelinat, fin février.

On désherbe.
On balaie et on évacue.
Après l’effort, le réconfort : un fruit.
Publié le
Catégorisé comme Actus, Akanisoa

Famine dans le Sud de Madagascar – Un geste

Au fait de la famine sévissant dans le Sud de Madagascar, une paroisse luthérienne allemande, jumelée avec celle de Pontault-Combault (77), a envoyé des fonds à SOS Madagascar à charge pour l’association de bien les utiliser. La problématique, habituelle dans ce genre d’opération, a été de s’assurer que les personnes qui recevraient l’argent, à Madagascar, soient fiables. C’est ainsi que notre Vice Présidente, Justine, a pris contact avec la fédération luthérienne de Madagascar, et plus précisément avec celle qui est implantée au sud, là où sévit la famine.

La question leur a été posée de savoir s’ils avaient des projets pour soulager cette famine et quelle pourrait être l’utilisation des sommes si on faisait un don (sans indiquer le montant du don).

Les personnes contactées ont transmis un projet avec une répartition potentielle de la somme :

  • une partie permettrait d’acheter de la nourriture car il y a vraiment urgence. La situation est dramatique.
  • et l’autre partie serait affectée à l’achat de graines pour réaliser des cultures potagères sachant que l’église luthérienne dispose, à côté de son bâtiment, d’un terrain qui pourrait être mis à disposition des habitants du village et des alentours (opération non limitée aux paroissiens).

Sur la base de ce projet, SOS a donc envoyé 2/3 de la somme reçue en exigeant un suivi. Le Bureau de l’association a eu des retours (factures et compte-rendus) pour cette opération.

Il reste actuellement 1/3 de la somme octroyée par la paroisse allemande. Cette somme sera – selon les besoins – allouée en 2022 aux mêmes destinataires, pour l’achat de semences et petit bétail/poules pour participer à l’autosuffisance de ces malgaches qui n’ont plus rien.

Publié le
Catégorisé comme Actus, Puits

Développer l’accès à l’éducation….Un moyen de lutter contre la maltraitance des enfants.

En dehors des objectifs scolaires, la directrice et son équipe ont pu, en 2021, développer et mettre en œuvre des actions : une formation pour l’ensemble du personnel via le dispositif QUAPEM (Qualité de l’Accueil en Protection de l’Enfance à Madagascar) mené par SOS VILLAGES D’ENFANTS à Madagascar ayant pour but l’amélioration de l’accueil et de la protection des enfants. Il s’agit de mettre en place un dispositif d’accompagnement qui doit permettre aux centres concernés de se mettre en conformité avec les normes et standards adoptés au niveau national, ainsi qu’aux bonnes pratiques internationales d’accueil. Tous ces centres sont agréés par le ministère de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme et répondent à des critères juridiques et éthiques.

Projet de construction de 2 classes sur Akanisoa. Ce projet de construction de 2 classes, n’a pas pour objectif premier d’obtenir plus de frais d’écolage (scolarité) qui augmenteraient les ressources de l’orphelinat, même si cet aspect n’est pas négligeable. La construction de 2 classes supplémentaires constitue, avant tout, un moyen d’arriver à un objectif de développement durable (dans le domaine de l’éducation).

En effet, la directrice d’Akanisoa, Alisoa, pour lutter contre la pauvreté et la maltraitance des enfants (particulièrement des filles), désire intégrer le projet Kilonga (*).

Le projet Kilonga (projet soutenu par les organisations internationales, et les fonds européens) entend lutter contre la maltraitance des enfants, notamment contre la prostitution. Dans ce contexte, l’éducation des enfants a un rôle important à jouer.

Les bons résultats obtenus par les enfants qui suivent les cours en externe dans cet orphelinat, les frais d’écolage particulièrement bas dans un quartier où 60 % des enfants concernés sont issus de familles défavorisées, font que la qualité de l’enseignement de l’école de l’orphelinat d’Akanisoa est reconnue.

En parallèle de l’augmentation de la capacité d’accueil, la directrice aimerait offrir un cadre plus adapté et permettre le dédoublement des classes (séparer CP et CE1 notamment).

Très pratiquement, il s’agirait de construire un autre bâtiment avec 2 classes supplémentaires et créer une cantine, pour les externes.

Dans ce type de projets, il faut plusieurs sources de cofinancement – L’orphelinat, pour sa part, apportera le terrain.

(*) Projet kilonga : Aperçu de la situation du travail des enfants à Madagascar

L’exploitation des enfants à Madagascar demeure un problème dans le contexte socio-économique du pays. Les pires formes du travail des enfants (PFTE) se trouvent presque exclusivement dans le secteur informel, qui représente une grande partie de l’économie du pays. Ce secteur souffre d’un manque de revenus et d’emploi stable, situation qui est à la fois source et conséquence du travail des enfants La population malgache souffre d’une faiblesse d’éducation et d’emploi, avec seulement 66% ayant atteint l’enseignement primaire, et un taux d’emploi de 64,6%. Dans l’étude de D. et F. Roubaud Coury sur l’état des lieux de travail des enfants, le nombre d’enfants travailleurs a été estimé à 1,9 millions en 2000. Ce nombre a été modifié à 1.870.000 en 2007 selon l’Enquête nationale sur le travail des enfants (NSCL). 82% des enfants économiquement actifs, (soit l’équivalent de 1.534.000 enfants) travaillent dans des conditions dangereuses et 22% d’entre eux effectuent des travaux dangereux (NSCL, 2007). Les enfants travaillent à plein temps, généralement de 5 à 6 jours par semaine.

Publié le
Catégorisé comme Actus, Akanisoa